Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

FC Ellezelles

Ellezelles lance les festivités pour ses 50 ans dès septembre!

Le week-end des 6, 7 et 8 septembre, Ellezelles lance ses festivités vers l’obtention du titre « royal ». Cinquante ans, pour un club de foot, ça se fête ! Une expo - « FC Ellezelles, cinquante ans de passion » -, avec des documents d’archives, des repas « retrouvailles », et surtout, l’occasion de parler foot, souvenirs, rencontres. Et donc, on y revient, passion.

Un club en passe de devenir « royal » : une belle nouvelle en Wallonie picarde! Elle nous vient du FC Ellezelles, qui organisera ses premiers événements liés à son demi-siècle le week-end des 6, 7 et 8 septembre: « Nous pourrons demander le titre royal le 31 juillet 2020 », précise le président Jean-Noël Deramée, « mais nous sommes déjà dans la cinquantième année d’existence du club. Le tout premier secrétaire, Robert Bourdeaud’hui, voulait marquer le coup. Décédé au début de cette année, nous souhaitions aussi lui rendre hommage. L’idée était d’axer l’événement sur les retrouvailles. Des anciens ont ainsi travaillé sur une expo historique ». Elle se tiendra à la maison du Parc du 7 au 15 septembre, jusqu’à la foire villageoise en fait. Et des repas, sur réservation, seront d’ailleurs proposés le samedi midi et soir et le dimanche midi.

L’occasion sera donc belle d’évoquer les souvenirs, la vie du club, et son actualité, évidemment! Président depuis vingt ans, Jean-Noël Deramée est aussi un des joueurs des premiers jours. « Et je me rappelle de mon premier match en 1970, notre première victoire dans le derby contre Frasnes, 0-1! Les cadres et les dirigeants étaient en pleurs, ce jour-là! Et, puis, il y ces foires commerciales, relativement rares dans les club de foot, ou un défilé organisé avec des magasins de mode! Une période révolue, bien sûr. Je n’oublie pas non plus les deux montées de P4 en P3, et de P3 en P2, ou encore notre finale de Coupe du Hainaut, perdue alors que nous évoluions en P2. C’étaient les années 85-95, la décennie la plus riche du club.»

Enfin un troisième terrain

Entraîneur des jeunes par la suite, l’homme a été contacté fin 99, par Marc Cousin, qui cherchait quelqu’un pour reprendre le flambeau. Et, sixième président du club, Jean-Noël Deramée peut donc se réjouir que ce demi-siècle d’existence se fête sous ses auspices. « C’est une année intéressante, en plus », s’exclame-t-il. « Nous sommes montés en P3 avec les messieurs et en P1 avec les dames, dont pas mal de jeunes. Nous venons de recevoir le label une étoile pour la formation, et d’ici peu, nous allons avoir un troisième terrain. C’était assez urgent, vu le nombre d’équipes ».

De fait, le club tourne avec 200 à 250 affiliés: « Deux équipes vétérans, la P3, la P4, la P1 dames, deux réserves, des U17, U16, U14, U13, U11, U9 et U8 ! Nous allons également lancer en septembre la psychomotricité pour les 3, 4, 5 ans. »

L’avenir, la jeunesse! Et le président souligne d’ailleurs la qualité du travail de la cellule, mise en place voici cinq à six ans. « Elle apporte un plus, tout en restant intégrée au club », assure-t-il. Bernard Lenelle en est désormais le responsable.

Qu’un club puisse entamer avec le sourire un nouveau demi-siècle, n’est pas une garantie, pourtant. « C’est vrai que j’ai joué à Marquain, Pottes, Tournai Vert-Bocage, Moustier, tous des clubs proches et disparus », détaille Jean-Noël Deramée. « Nous avons aussi connu une période difficile, quand nous avons perdu un gros sponsoring et que nous sommes repassés de la P2 à la P4. C’est à ce moment, début des années 2000, que je me suis alors retrouvé à la présidence du club. C’est un métier! Avec une gestion relativement saine, nous tirons tout de même notre plan, entre le Pays Vert, Renaix, Brakel et maintenant Acren-Lessines... »

La saison du « cinquantenaire » a d’ailleurs bien débuté: Ellezelles et son nouveau transfuge Julien Görtz ont claqué des buts dès la première journée, aux dépens d’Escanaffles (6-0). «   Nous avions su sortir de la P4 voici six ou sept ans, à l’issue d’un tour final interminable », commente notre interlocuteur. « Mais nous n’avions pu rester en P3 et le but est cette fois de se maintenir, avec nos jeunes joueurs et un coach des premières, Yves Moreau, qui a travaillé à Mouscron. Philippe Labie avait auparavant jeté de bonnes bases », conclut le président d’un club qui vit bien. Et qui ne demande qu’à vous accueillir pour ses festivités « anniversaire » !

STÉPHANE DUPUIS

En savoir plus sur l'auteur

JEUNIEAUX Johnny

Cellule des jeunes (Site Internet /Facebook)Staff (U16 - U11)